Flash FN 56
Accueil / Vannes Mag / Au nom de la laïcité et de la transparence

Au nom de la laïcité et de la transparence

AGE_1312042467.jpg

Tribune de Bertrand Iragne dans Vannes Mag

Je voudrais revenir sur deux mots qui n’ont pas grâce à Vannes : « laïcité », et « transparence ». Le mot « laïcité » exprime ce qui est indépendant de l’Eglise et de la religion. Le mot « transparence », quant à lui, exprime la notion de ce qui est facile à percevoir.

Or, force est de constater que lorsque le FN demande à ce que la Ville s’associe à une action humanitaire au profit de gens persécutés, les « chrétiens d’Orient », le maire se crispe et renvoie cette idée d’aide humanitaire au principe de laïcité. En revanche, lorsqu’il s’agit de servir des repas de substitution (sans porc) dans les cantines scolaires, là, par enchantement, ces repas sont laïcs. Puisque les repas de substitution sont laïcs, je rappelle au maire de Vannes que le Nouveau Testament interdit aux chrétiens de consommer de la viande immolée aux idoles. C’est pourtant ce qui est consommé dans nos cantines scolaires. Par ailleurs, en tant que citoyen, j’ai appris et j’accepte qu’il soit interdit d’être à la fois le contrôleur et le contrôlé, tout le monde acceptant ce concept, à l’exception de monsieur Robo, qui est le président de l' »association morbihannaise des plus belles baies du monde », et qui refuse qu’un membre de l’opposition représente la commune face à cette association, notamment dans les contrat pouvant être conclus entre elles. Je suppose que pour cette association, les demandes de subventions vont être une formalité.

J’ajoute que nous ne savons toujours pas combien monsieur Robo coûte aux contribuables vannetais, après l’augentation de ses émoluments de maire. Décidément, monsieur Robo a une drôle de conception de la laïcité et de la transparence.

A lire aussi

Vannes Mag, mi-septembre/octobre 2015 par Bertrand Iragne

Espérance J’espère que la trêve estivale aura permis à la majorité municipale de retrouver le ...