Flash FN 56
Accueil / Vannes / Le projet d’extension de la mosquée de Vannes suspendu temporairement

Le projet d’extension de la mosquée de Vannes suspendu temporairement

Le tribunal administratif de Rennes vient d’accuser réception du recours en excès de pouvoir de Bertrand Iragne, conseiller municipal Front national à Vannes. Il avait saisi ce dernier à propos d’une irrégularité présumée dans le cadre la vente d’un terrain à l’association Culturelle des Turcs de l’Ouest. Il s’agissait pour la majorité municipale de David Robo (LR) de permettre à l’association d’acquérir à bas prix un terrain jouxtant l’actuelle centre culturel musulman , pour le transformer en parking et en mosquée.
La requête de M. Iragne ayant été enregistrée par le tribunal administratif, il est désormais impossible pour le maire de Vannes de valider cette transaction. Il devra attendre le jugement, qui pourrait intervenir dans plusieurs années , « peut-être même après les prochaines élections municipales de 2020 » espère le conseiller frontiste, qui se félicite de cette validation.
Reste toutefois une possibilité pour M. Robo : remettre une troisième fois à l’ordre du jour, en respectant cette fois-ci totalement la procédure administrative, le projet de cession de terrain. Avec toutefois le risque d’à nouveau voir le projet contesté et de finir par apparaitre comme un édile mettant tout en oeuvre pour satisfaire la communauté musulmane turque, accusations de clientélisme à la clé.

« Cela démontre que même lorsqu’un seul conseiller municipal doit faire face à l’ensemble de ses collègues sur des thématiques aussi importantes que celles-ci, il peut parvenir à marquer des points.» nous indique un militant local du mouvement Résistance Républicaine avant d’affirmer : « M. Iragne est un exemple à suivre pour tous ceux qui refusent l’islamisation du pays ».

Source: Breizh-info

A lire aussi

Le numéro 4 de Bretagne Bleu Marine est sorti !

Le numéro 4 de Bretagne Bleu Marine est sorti ! Pour recevoir votre numéro, demandez-le ...