Flash FN 56
Accueil / Josselin / Réaction aux propos d’Emmanuel Macron sur les travailleuses de Gad

Réaction aux propos d’Emmanuel Macron sur les travailleuses de Gad

700-350px-Macron

Communiqué de presse de Bertrand Iragne, conseiller municipal de Vannes

C’est avec ahurissement que nous avons appris ce matin sur Europe 1 que monsieur Macron, et sans que cela ne choque outre-mesure son interlocuteur, a osé dire que « Les femmes licenciées des abattoirs Gad étaient pour beaucoup illettrées, et on ne peut leur demander d’aller à travailler à plus de 50 kilomètres, car elles n’ont pas le permis de conduire.« 

Ces propos sont intolérables, abjects, indignes d’un membre du gouvernement. Comment un homme, qui n’a jamais connu autre chose que les ors de la banque Rothschild, peut-il se permettre de juger en rabaisser les femmes du peuple au niveau le plus bas. Comme le président, considère-t-il qu’elles ne sont que des « sans-dents » ?

Nous rappelons à ce triste sire que les femmes de Bretagne ont toujours été les soutiens les plus sûrs de notre république. En ces temps de commémoration du sacrifice de la Grande guerre, il oublie que ces femmes ont eu un rôle déterminant dans l’effort de guerre, puis qu’elles n’ont pas hésité à se jeter à corps perdu de la Résistance, et qu’à la fin de la Deuxième guerre mondiale, elles ont été les artisanes du redressement de notre pauvre pays, en donnant à la France les enfants dont elles avaient besoin pour son redressement futur.

Bertrand Iragne et les membres du Front national du Morbihan condamnent avec la plus grande virulence les propos nauséabonds de ce socialiste nanti, et demandent aux autres partis de condamner ces propos irresponsables et insultants à l’endroit de ces femmes, qui ne demandent à la mère Patrie que de lui donner du travail.

Que monsieur Macron se dise bien qu’il n’est pas forcément nécessaire d’avoir des dents pour mordre profondément.

A lire aussi

Le numéro 4 de Bretagne Bleu Marine est sorti !

Le numéro 4 de Bretagne Bleu Marine est sorti ! Pour recevoir votre numéro, demandez-le ...