Flash FN 56
Accueil / Dans la presse / Subventions : le maire de Vannes condamne les propos du FN

Subventions : le maire de Vannes condamne les propos du FN

700-350px-OF

Article de Ouest-France du samedi 21 juin 2014

Les subventions du Contrat urbain de cohésion sociale ont fait réagir Bertrand Iragne, chef de file du Front national. « Alors que la Ville n’octroie aucune aide à es projets plus louables comme Être maman et travailler, ou l’association Retravailler, qui ont pour seul but l’accompagnement des femmes seniors ou non dans la recherche d’un emploi, vous souhaitez octroyer des subventions à Mine de rien, au Centre d’étude et d’action sociale, à Mosïque en art et cuisine ou à l’ASCEAP, et ce, alors qu’elles ont toutes pour vocation l’accompagnement d’un public d’origine étrangère, l’interculturalité ou l’intégration de populations non francophones.« 

L’élu du FN demande de ne pas approuver ces subventions, estimant « que notre pays n’a en rien les moyens d’accueillir, ni de suvenir aux besoins de toutes les personnes entrant sur notre territoire« , une prise de parole que le maire n’a guère apprécié, et c’est un euphémisme. « Je condamne fermement ces propos, tenus dans cette enceinte républicaine, qui ne sont pas dignes de nos valeurs. J’assume parfaitement ces subventions : j’en sui fier, même. Tout le monde est bienvenu à Vannes, quels que soient son origine, le pays d’où il vient.« 

L’opposition, par la voix de Simon Uzenat et Nicolas Le Quintec ont fait part de leur totale solidarité avec le maire.

A lire aussi

Eric Fordos: Nous avons une bonne réserve de voix

Carnet de campagne, Eric Fordos le soutien Alréen de Marine Le Pen #ChoisirLaFrance